Conférence au Musée de Grenoble

 

 

 

Musée de Grenoble, 5 Place de Lavalette, 38000 Grenoble

 

Jeudi 23 janvier 2020, 18h30-19h30 ; accès à l’auditorium jusqu’à 18h15

Trop tard... LES INSCRIPTIONS SONT CLOSES! Le nombre de place maximum dans l'auditorium est atteint.

Comment venir au musée?

 

Dans le cadre d’une conférence scientifique sur l’utilisation du synchrotron pour l’étude du patrimoine culturel et naturel, l’ESRF, le musée de Grenoble et la ville de Grenoble ont le plaisir de vous convier à la conférence grand public « le musée sous la lumière du synchrotron ».

Le synchrotron européen, cet immense anneau au bout de la presqu’île de Grenoble, est un centre de recherche international aux applications multiples (chimie, physique, biologie, médecine…). Cette conférence présentera plus particulièrement des exemples d’étude portant sur des objets muséaux, au travers de deux présentations.

« Sur la trace des savons dans les musées » (Marine Cotte)

Les savons sont fabriqués par réaction d’oxydes métalliques, par exemple des cristaux de soude, avec une matière grasse, telle que de l’huile. Cette réaction, appelée la saponification, est connue depuis l’antiquité et son usage en cosmétique mais aussi plus généralement dans la vie quotidienne est très répandu. Les savons ont également, et de manière plus surprenante, un rôle fondamental dans les domaines artistiques. Le synchrotron, par ses possibilités d’analyses physico-chimiques, est régulièrement utilisé pour détecter la présence de savons dans différents objets de collections muséales, et pour comprendre leurs origines et les raisons pour lesquelles les artistes, comme Léonard de Vinci ou Rembrandt, les synthétisaient.

  « Etude d'une jarre scellée du musée de Grenoble sous la lumière du synchrotron: découverte d'une momie animale égyptienne » (Camille Berruyer)

Dès la découverte des rayons X à la fin du 19ème siècle, leur capacité à voir à l’intérieur des objets et des corps a immédiatement fait leur succès en archéologie. La radiographie et la tomographie sont des techniques classiques pour rendre visible l’invisible. Cette présentation portera sur l’étude d’une jarre scellée égyptienne, conservée au Musée de Grenoble. Grâce aux techniques de pointe d’imagerie disponibles au synchrotron de Grenoble, il est possible de voir la momie animale que renferme cette jarre, sans même l’ouvrir !

Une pièce d’identité sera demandée à l’entrée de l’auditorium du Musée. Veuillez-vous présenter avant 18h15.

 

Nous sommes désolés pour ceux qui lisent cette page maintenant, l'inscription a eu un énorme succès, nous avons atteint la capacité maximale de l'auditorium.